webleads-tracker

Toutes les entreprises regorgent de gros volumes de données textuelles ! Ces données sont une source de valeur exceptionnelle pour votre entreprise, en particulier pour le Service Client.

En partenariat avec SEMDEE, nous associons notre expertise et l'intelligence artificielle pour vous aider à comprendre et exploiter de gros volumes de données textuelles.
Daniel Brissaud

A l’origine de cette innovation technologique : la psychologie cognitive

La technologie Semdee trouve son origine dans la psychologie cognitive. Cette discipline étudie les principales fonctions psychologiques de l’être humain : la mémoire, l’intelligence, le langage, la résolution de problèmes et le raisonnement.

La psychologie cognitive examine comment les individus perçoivent, apprennent, se souviennent, et pensent l’information.

En observant scientifiquement la mémoire épisodique (processus cognitif liant information et contexte), les doctorants à l’origine de cette plateforme, ont abouti à la modélisation de séquences cognitives.

Autrement dit, comment l’être humain, en brassant de l’information, et en activant ses facultés cognitives, est conduit à mener des actions et prendre des décisions. La notion de contexte est alors une composante essentielle dans le traitement de l’information par nos facultés cognitives. C’est le contexte qui établit le lien entre les mots que nous employons, pour en déterminer le sens.

La grande précision de ces modèles a rendu possible leur transposition en algorithmes.

L’outil pour exploiter des données textuelles massives : Semdee MyKnowledge

MyKnowledge est une plate-forme de cognition artificielle conçue pour aider l’être humain à comprendre et exploiter d’immenses quantités de données de nature textuelle. Ces textes, contenus ou corpus peuvent provenir de différentes sources techniques.

La production de contenus au sein même des organisations génère un flot discontinu de sources textuelles digitales :

  • les applicatifs métiers internes de type CRM, ERP, RSE, ECM, SIRH, GED, etc.,
  • les emails,
  • les fichiers bureautiques de type Word ou PDF (format texte),
  • ou toutes autres sources de données textuelles provenant de l’organisation.

La production d’informations à l’extérieur des organisations en lien direct et indirect avec leurs activités prolifère à une vitesse effrénée :

  • les flux RSS,
  • les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook, etc.,
  • les pages web issues des moteurs de recherches classiques comme Google, Bing, etc.,
  • les pages web issues du web profond (Deep Web),
  • ou de toutes autres sources de contenus textuels issus d’Internet ou de sources numériques disponibles (Open Data).

Ces données textuelles concernent tous les pans et tous les métiers des organisations, que ce soient des entreprises commerciales, industrielles, ou des organismes publics :

  • les Services techniques (compte-rendus d’intervention de plus en plus dématérialisés),
  • les Services SAV (réclamations clients, réserves, saisies collectées par les techniciens, les hot-lines et les équipes opérationnelles, y compris sur les réseaux sociaux),
  • les Services Client (retours d’expériences clients après enquête de satisfaction intégrant des questions ouvertes),
  • les Services Commerciaux (compte-rendus de visites clients tout au long du processus commercial),
  • les Services Marketing (veille Internet sur ce qui se dit du produit ou du service de l’entreprise, les avis clients),
  • les Service Communication (écoute et analyse de plusieurs flux Rss, spécialisés sur un sujet),
  • les Service Juridiques (recherche d’éléments à charges, à décharges ou d’absences d’éléments signifiants dans des mails, la conformité des contrats),
  • les Services Ressources Humaines (comptes rendus d’évaluation annuels, baromètre sur la qualité de vie au travail, attentes des candidats),
  • les Service de Propriété Intellectuelle…

Il s’agit d’une énumération inspirée de situations réelles, au regard des périmètres des interlocuteurs en interaction avec nos équipes.
Si cette donnée revêt un caractère important mais qu’elle représente un volume important alors malheureusement il y a de fortes chances pour qu’elle ne soit tout simplement pas appréhendable par un être humain et demeure inutilisée.
C’est donc soit une perte de valeur pour l’entreprise, soit un manque à gagner. C’est dans ce contexte que la plateforme de cognition artificielle MyKnowledge permet à l’être humain de l’exploiter.

Un outil qui nécessite une expertise métier

Afin d’exploiter au mieux vos données textuelles et de vous apporter une valeur ajoutée inégalée, MyKnowledge doit être utilisée par des experts métiers. Dans ce cadre, Service&Sens vous apporte la compétence qui permettra de « faire parler » vos données, là où elles demeurent si peu exploitées à ce jour.

Vous souhaitez traiter le sujet de la reconnaissance dans votre organisation ? Envoyez-nous un message.

7 + 2 =

Share This